Nos démonstrations et initiations au marché médiéval 2016 d’ Etterbeek

Bruselas Destreza, marché médiéval du cinquantenaire

Le marché médiéval d’ Etterbeek est l’ un de nos deux rendez-vous annuels avec le public.
Nous y établissons une lice afin d’ y faire des combats de démonstration, mais également des initiations à l’ épée à deux mains ou à la rapière. Cette année, en plus celle-ci, Juan, notre maître d’ armes, y a installé sa tente, ce qui nous a permis une plus grande flexibilité: ainsi, nous disposions de deux zones “privées”: la lice garantissait la sécurité lors des combats et initiations, et la tente permettait d’ exposer nos armes.
Chaque membre du club a ses propres épées, mêmes si ce n’ est pas obligatoire, du moins pour les débutants.
Les poids, tailles et formes des épées à deux mains peuvent varier fortement en fonction de l’ époque qu’ elles sont censées représenter, dans ce cas elles sont des copies d’ armes ayant existé, ou en fonction d’ un usage plus “AMHE”, qui est l’ acronyme de “Art Martial Historique Européen”. La différence réside surtout dans le poids, la forme de la lame et la sécurité. Une épée “historique” étant souvent moins sécurisée qu’ une épée AMHE, mais sera mieux acceptée dans un campement de reconstitution. Cela signifie que les longueurs de lame, les poids et les équilibres sont très variables, et nécessite souvent, lors de l’ achat, de les prendre en main pour voir si elle convient.
Quant aux rapières, elles sont globalement similaires, du moins en ce qui concerne la lame, mais ont une très grande diversité en ce qui concerne la garde, même si, toute règle ayant ses exceptions, il y a moyen de trouver des rapières aux lames particulièrement longues, ou nettement plus lourdes.