Bruselas Destreza

L' escrime historique en version Espagnole

En version Espagnole, parce que notre pratique se nomme « Verdadera Destreza » 

La Verdadera Destreza est une école Espagnole d’ escrime assez peu connue sous nos latitudes qui ont vu éclore de nombreuses écoles AMHE dont les sources sont plus Germaniques.

De plus, à la différence de clubs d’ AMHE à la pratique plus classique, nous avons un maître d’ armes qui a été formé en Espagne, avant de venir s’ installer à Bruxelles il y a quelques années.

Normalement, dans les clubs AMHE, il n’ y a pas de Maître d’ armes, puisque la pratique de l’ épée s’ est éteinte depuis longtemps, la transmission orale du savoir n’ existe plus.

Restent les sources, documents écrits tel des traités et des dessins. Chacun est donc capable de les lire et de les interpréter et, donc, a la possibilité de tester telle ou telle technique. Cependant, dans tous les clubs, il y a des membres plus expérimentés, voire beaucoup plus expérimentés qui font office de maître d’ armes.

La définition de Juan tend vers cela: un maître d’ armes est quelqu’ un dont le niveau de pratique de l’ épée est reconnu par d’ autres qui acceptent de suivre son enseignement. De plus, il a coutume de dire qu’ il n’ enseigne pas « La » Destreza, mais sa version de la Destreza. Et qu’ au bout d’ un moment chacun de ses élèves pratiqueront la Destreza à la fois telle qu’ il l’ a enseignée et adaptée au style que l’ élève aura développé.

Envie d’ essayer?

Bruselas Destreza fait partie de la fédération AMHE Belge (Art Martiaux Historiques Européens) ou HEMA pour nos amis anglophones. Après avoir été une affaire de passionnés et de spécialistes, l’ accès aux sources s’ est démocratisé avec l’arrivée d’ internet et la pratique de l’ AMHE a, alors, pris son essor un peu partout, tant en Europe qu’ aux Etats Unis et en Amérique Latine. 

Des clubs commencent à voir le jour et des adultes ayant oubliés de grandir commencent à s’ entraîner, essentiellement à la pratique de l’ épée.

Les membres viennent de nombreux horizons, certains voulant juste jouer avec une épée, tandis que d’ autres, issus du milieu de la reconstitution, veulent apprendre pour perfectionner cette partie de leur activité.

Notre maître d' armes

Juan Lo Negre, nom de guerre du maitre d’ armes de Bruselas Destreza. Il enseigne son art avec décontraction et un plaisir non dissimulé. Pour ses apparitions publiques, lorsque’ il ne porte pas le t-shirt arborant le blason du club, il revêt une armure Maure.
Il a une facilité déconcertante à se mouvoir et à utiliser l’ épée à deux mains. L’ objet, surtout la sienne, n’ est pas vraiment lourd, moins de deux kilos pour les plus légères, mais entre ses mains elle semble avoir le poids d’ une plume. Quant à la rapière, je pense qu’ il en remontrerait à Zorro lui-même.Il a des mouvements aux grâces de Torero, de danseur sur le fil du rasoir.
Là, dans la salle de gymnastique d’ une petite école primaire près de Tomberg (Bruxelles), se tiennent les assemblées bi-hebdomandaires de cette bande d’ adultes retournés en enfance pour pratiquer l’ escrime historique, mais au lieu du bois de notre enfance, c’ est l’ acier que nous manions.

Notre présence au marché médiéval d' Etterbeek

Chaque année, entre mi-Mai et début Juin, a lieu le Marché Médiéval D’ Etterbeek qui tient ses assises dans la partie dite du « jet d’ eau » du parc du Cinquantenaire de Bruxelles. Du « jet d’ eau », parce qu’ il s’ agit d’ un des éléments les plus reconnaissables de ce parc.

Et, depuis son déménagement dans ce parc, Bruselas Destreza fait partie du spectacle. D’ abord modestement, en étant invité par une autre compagnie, puis en installant notre propre lice et, finalement, en association avec le groupe de Via Bruxellensis, nous avons notre propre campement dans lequel une lice permet d’ accueillir tant des démonstrations que des initiations.

La Verdadera Destreza

La Verdadera Destreza est officiellement née en 1569 sous la plume de Jeronimo Sanchez de Carranza qui en pose les premières bases dans La philosophia de las armas.

Mais il faut replacer cet évènement dans son contexte historique: Charles Quint est mort un peu plus de dix ans avant et son fils, Filipe 2, règne sur un empire comprenant la majeure partie de l’ Europe, même s’ il s’ est érodé au fil du temps.

Sous le règne de Charles Quint, les armées Espagnoles ont combattu des ennemis très différents, ce qui a très certainement mené à une pratique de l’ escrime militaire pouvant répondre à ces différents types d’ opposants: à cette époque chaque pays, voire chaque maître d’ armes, avait son style d’ escrime, ce qui, pour une armée les combattant presque à tour de rôle, a nécessité une certaine forme d’ adaptation et a mené à la Destreza « vulgaire ».

tempus ipsum felis pulvinar nec ante.